Parmi les fleurs des terrasses voisines
que les enfants de toi sur cette planète
l’une me rappelle la belle à l’enfantée
les femmes élèvent des monstres bas
de son cerbère de toi belle de diaspora
l’enfer des ruches modernes ici bas où
d’ici son ami aux compagnies de clopes
cléments larrons de nénuphars carcéraux
au balcon possède la sagesse de se coiffer
que les augures du ciel en foire nous sera
la blondeur de sa belle de Jérusalem là-bas

Advertisements