Témoigner des bombardements à l’horizon, c’est déjà quelque chose. Aujourd’hui, rien. L.A. croira que je l’écoute tout le temps, mais ma dentiste est plus rusée, qui se rapproche comme pour effacer son bridge douteux. Je n’ai pas une radio sur moi en “permanence”, je ne suis pas en “permanence” : j’ai deux dents en plomb, et je fus un auditeur de cette station pour 20 ans (le barbarisme est à dessein), après que tel nombre, à cinq ans je me fus tué. Nous n’avons jamais qu’une période si courte pour déterminer l’arc de notre chute météores, qu’elle parait infinie : elle n’est pas infinie, à l’échelle des astres, elle est poussière, on dirait la période de Planck ou environ, et voici ta réponse : la réponse est NON!

Advertisements